Recueils
des explorateurs français au Japon

 


Roland BARTHES, L’empire des signes, Skira, 1970

«  Si je veux imaginer un peuple fictif, je puis lui donner un nom inventé, le traiter déclarativement comme un objet romanesque, fonder une nouvelle Garabagne, de façon à ne compromettre aucun pays réel dans ma fantaisie... Je puis aussi, sans prétendre en rien représenter ou analyser la moindre réalité, prélever quelque part dans le monde un certain nombre de traits, et de ces traits former délibérément un système. C'est ce système que j'appellerai : le Japon » 

 

Paul CLAUDEL, Connaissance de l’Est (1895 – 1909), Gallimard

 

Paul CLAUDEL, Cent phrases pour un éventail (1927)

Seule la rose est assez fragile pour exprimer l'éternité

 

Pierre LOTI, Madame chrysanthème, Flammarion, Paris, 1990

« Cette petite Chrysanthème... comme silhouette, tout le monde a vu cela partout. Quiconque a regardé une de ces peintures sur porceleine ou sur soie, qui encombrent nos bazars à présent, sait par coeur cette jolie coiffure apprêtée, cette taille toujours penchée en avant pour esquisser quelque nouvelle révérence gracieuse, cette ceinture nouée derrière en un pouf énorme, ces manches larges et retombantes, cette robe collant un peu au bas des jambes avec petite traîne en biais formant queue de lézard. »

 

Pierre LOTI, Japoneries d’Automne, Calmann-Levy, Paris

« Je n'ai pas apporté de fleurs fraîches, moi, aux quarante-sept héros qui dorment ici. Au contraire, je dérobe un chrysanthème au bouquet posé sur la tombe de leur chef, et je l'emporte jusqu'en France, ce qui est d'ailleurs, sous une forme inverse, un égal hommage rendu à leur mémoire à tous. »

 

Henri MICHAUX, Un barbare en Asie, (1933)

«  Le japonais ne se fait pas seulement petit devant Dieu, ou devant les hommes, mais encore devant la plus petite des vagues, devant la feuille recroquevillée du roseau, devant un lointain de bambous qu'il voit à peine. La modestie sans doute recueille sa récompense. Car à aucun autre peuple les feuilles et les fleurs n'apparaissent avec tant de beauté et de fraternité. » 

 

 

L’exotisme en littérature

 

Jean-Marc MOURA, La littérature des lointains, histoire de l’exotisme au XX ème siècle, Honoré Champion Editeur, Paris, 1998

Jean-Marc MOURA, Lire l’exotisme, Dunod, Paris, 1992